Fauteuil à haut dossier plat rectangulaire…

Lot 16
5 000 - 8 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Fauteuil à haut dossier plat rectangulaire…

Fauteuil à haut dossier plat rectangulaire en hêtre relaqué gris. Accotoirs garnis. Pieds tournés en colonnes reliés par une entretoise en H.

Estampillé JB Séné.

Style Louis XIII, livré en 1785.

Garni d'une tapisserie au point d'époque IIIe République.

Haut. 106 - Larg. 58 - Prof. 51 cm



Jean-Baptiste Séné (1748-1803), reçu maître en 1769.



L'un des vingt-huit fauteuils commandés en 1785 par l'Intendant du Garde-Meuble, Thierry de Ville d'Avray, à Jean-Baptiste Séné pour l'Académie française au modèle de ceux offerts à celle-ci en 1713 par Louis XIV.



A l'Académie française, fondée en 1635 par Richelieu, les quarante membres siègent sur des chaises à l'exception du Directeur, du Secrétaire et du Chancelier. Vexés par cette discrimination, les grands Seigneurs préfèrent, pour certains, ne pas siéger. En 1713, le Cardinal d'Estrées ose demander un fauteuil au Roi. Louis XIV offre alors, par souci d'égalité, quarante fauteuils sur le modèle Louis XIII préexistant. Les fauteuils s'usent et en 1775, Pierre-Elisabeth de Fontanieu, contrôleur du Garde-Meuble passe commande de quarante fauteuils au modèle à Nicolas-Quinibert et François Foliot pour la "pièce de réception de l'Académie française" ou "Pièce des Prix". Ils seront garnis de "pluche cramoisie".

En 1785, Thierry de Ville d'Avray commande vingt-huit sièges (garnis de velours bleu) supplémentaires à Jean-Baptiste Séné pour la "Salle de l'Académie française".

En 1791, la Convention remise tous les sièges au Conservatoire des Arts et Métiers (trente-six de velours cramoisi et vingt-huit de velours bleu, selon l'inventaire révolutionnaire).

Les sièges souffrant de ce stockage, le Directeur de l'Institution, le Général Morin, organise en 1877 la dispersion de ce mobilier aux enchères, un exemplaire étant alors donné à son ami Camillel Doucet, secrétaire perpétuel de l'Académie, qui le transmettra à son gendre René Brice, qui, à son tour, le transmettra à son propre gendre Paul Deschanel puis par descendance jusqu'à aujourd'hui.



Des sièges du XVIIIe siècle, faits selon le modèle Louis XIII, il ne nous reste aujourd'hui que six sièges connus :

- Un conservé à l'Institut, estampillé Séné

- Un conservé au Domaine de Saint-Cloud, répertorié sous Napoléon III au Corps de Garde, de Foliot

- Trois conservés au Musée de Pau, envoyés par Louis Philippe en 1842, de Foliot

- Le nôtre, estampillé Séné



Bibliographie :

- Lettre du 10 mars 1877 du Général Morin à Camille Doucet

- Article du journal La liberté du 14 août 1906

- Article de Pierre Gaxotte du 17 mars 1956

- P. Verlet, Le mobilier français, Paris, 1992, t. II, p. 133

- Galerie des Gobelins, Sièges en société, exposition d'avril à septembre 2017
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue